En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Les mousses et les lichens

Dans l'air ambiant de nombreux organismes sont transportés par les vents, dont des lichens et des mousses. En milieu humide ou peu ensoleillé, ces organismes vont s'installer et proliférer.
Les matériaux utilisés en couverture sont très souvent poreux. Au fil du temps, l'eau va s'y infiltrer et instaurer un environnement humide surtout sur les parties peu ou mal exposées au soleil (sur le pan nord notamment). Cette humidité favorise le développement de mousses, lichens, algues ou champignons apportés par le vent qui formeront un tapis de plus en plus épais avec des micro-racines s'infiltrant dans le support, ce qui provoquera à terme des dommages graves aux matériaux, comme au bâtiment lui-même.

Les différentes méthodes de nettoyage

Le nettoyage mécanique

Un nettoyage à l'eau et à la brosse dure, en partant toujours du haut du toit vers le bas ,
Un nettoyage du haut vers le bas à l'eau sous pression, plus efficace que le précédent mais aussi en faisant très attention à la force du jet, susceptible de détériorer les matériaux de couverture ; c'est pourquoi il faut éviter les appareils à haute pression.

Le nettoyage chimique

Ce nettoyage consiste à appliquer au pinceau, au rouleau ou par vaporisation un produit curatif et de le rincer après l'avoir laissé agir, souvent simplement par les pluies. Pour ce faire, il existe dans le commerce nombre de produits fongicides, algicides et bactéricides qui vont anéantir et décrocher rapidement les organismes du toit.
 

Le nettoyage mixte

Ont utilisent généralement une méthode mixte consistant à enlever mécaniquement une grosse partie des mousses pour ensuite appliquer un produit chimique moins concentré, donc moins nocif pour l'environnement, ou des produits naturels et biologiques. Parmi ces produits bio, certains sont sans rinçage, de façon à économiser aussi l'eau. Le produit est appliqué puis l'eau de pluie et le vent éliminent les organismes détruits.

Le traitement de finition

Après avoir démoussé votre toiture par les procédés mécaniques ou chimiques évoqués ci-dessus, votre couverture est certes assainie. Toutefois selon l'assainissement mis en œuvre, sans traitement supplémentaire, les mousses et autres micro-organismes réapparaîtront à terme. C'est pourquoi il est préférable d'appliquer ensuite une couche de finition qui sera  une couche  de traitement hydrofuge (tuiles) qui pénètrera en profondeur dans le matériau.

 

Découvrez la galerie photos

Nos petits plus

  • "Devis gratuit "
  • un seul interlocuteur

 

Aujourd'hui

C°min

C°max

Actualités

Pensez à l'entretien de vos toitures et de vos gouttières avant l'hiver.